La psychothérapie par le jeu

Dorothée Walter, ancienne psychologue au CCPE

La psychothérapie par le jeu est une approche thérapeutique en profondeur adaptée aux enfants de 4 à 12 ans aux prises avec des difficultés de comportement et de gestion des émotions (TDA/H, anxiété, colère, agressivité, dépression).

La psychothérapie par le jeu est un moyen de communication entre le psychothérapeute et l’enfant qui permet de mettre à jour la dynamique affective de l’enfant à travers son jeu symbolique. Cette approche cherche à comprendre et à intervenir sur les causes profondes qui ont entraîné l’apparition de comportements dysfonctionnels chez l’enfant. Ces comportements comme l’agressivité, les crises de colère, les difficultés sociales ou scolaires sont très souvent causées par un déficit ou un blocage au niveau du développement affectif de l’enfant.

Le psychothérapeute crée un style de relation qui favorise l’expression ludique spontanée de l’enfant en étant neutre, non-directif, en accompagnant l’enfant dans son jeu. Le jeu et le dessin sont des modalités d’expression naturelles pour les enfants. C’est le mode de communication privilégié par les enfants. Contrairement aux adultes, les enfants ont davantage de difficulté à accéder à leurs pensées, leurs émotions et à les exprimer par le langage.

En thérapie, l’enfant utilise ce moyen de communication en choisissant des jouets dans une variété de jeux promouvant l’imagination et la créativité (ex : crayons, papiers, pâte à modeler, figurines, maison, voitures, poupées, marionnettes…). À travers son jeu, l’enfant va raconter des histoires ou produire des dessins qui vont exprimer tout ce qui s’agite en lui (ses émotions, ses désirs, ses peurs, ses joies ou ses peines). L’enfant livre ainsi le sens de ses difficultés au psychothérapeute qui va les traduire et les expliquer à l’enfant (et à ses parents). Le psychothérapeute va rattacher le contenu des jeux et des dessins de l’enfant à son mode de fonctionnement affectif (sa manière d’être avec les autres et avec lui-même).

Les parents sont impliqués dans la thérapie et favorisent la bonne résolution des difficultés en collaborant pleinement avec le psychothérapeute. Ce type d’intervention permet la levée durable de la problématique comportementale. Ce processus permet à l’enfant de récupérer le retard développemental caractéristique de son profil psychoaffectif ou encore de relever le défi qui est propre à son mode de fonctionnement, si celui-ci correspond à celui des enfants bien portants de son âge. Les changements qui s’effectuent en cours de thérapie amènent l’enfant à retrouver le cours normal de son développement affectif.

Témoignages d’enfants et de parents :

« Je me suis ennuyé de toi, j’avais hâte de te raconter une nouvelle histoire cette semaine.»

« Waouh, le bateau pirate, on va partir à la recherche d’un trésor, tu sais, j’aime beaucoup jouer avec toi. »

« On fait la course, c’est bien, avec toi, c’est toujours moi qui gagne. »

« Mon enfant a changé en profondeur, il est moins agressif et se reprend plus vite qu’avant. »

« Mon enfant s’ouvre davantage, il a moins peur et prend plus d’initiatives. »

« Mon enfant commence à être plus affectueux envers moi, il dit que je suis son amoureuse… »

Pour plus de détails sur cette approche : www.psychotherapieparlejeu.com

Cet article rédigé initialement le 24 juillet 2014 a fait l’objet de quelques modifications en date du 20 avril 2016.

_______________________________

À propos de l’auteure: Dorothée Walter, M.Ps., était psychologue au CCPE.

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à La psychothérapie par le jeu

  1. Marchand 15 octobre 2015 à 14 h 54 #

    Bonjour

    merci pour votre article!

    Mais est-ce qu’on peut voir l’utilisation du jeu comme un méthode projective?
    Dans le sens où l’enfant à travers son dessin ,par exemple, projette tout ce qui touche à ses conflits internes, ses traits de sa personnalité, sa perception des relations avec les parents…
    Un peu comme dans le dessin de la famille développé par Royer (2001) qui permet d’analyse la perception qu’à l’enfant de sa place dans la famille et de la place de chaque membre de la famille.
    De même peut on utiliser le dessin pour évaluer un cas de maltraitance/abus sur l’enfant?
    Je me permet de mettre ci joint un lien d un texte expliquant le dessin de la famille pour les personnes intéressées
    http://www.geopsy.com/cours_psycho/dessin.pdf

Laisser un commentaire